Page 1 Created with Sketch. Identifiant

Les administrations publiques catalanes veulent favoriser une réponse commune à la crise des réfugiés

4 janvier 2017

Après la signature de cet accord historique, le ministre des Affaires étrangères, des Relations institutionnelles et de la Transparence du gouvernement catalan, Raül Romeva, a déclaré : « c’est la première fois que les administrations publiques catalanes agissent ensemble et en pleine coordination » dans le domaine de la coopération au développement. Il a indiqué que l’accord facilitera la coordination inter-administration afin que la contribution de la Catalogne puisse faire une différence pour améliorer la situation désespérée des réfugiés au Liban et dans les pays voisins, en particulier avec des centaines de milliers venant de Syrie.

Un effort commun : Catalogne-ONU-Liban

L’accord établit le cadre dans lequel les administrations publiques catalanes vont travailler ensemble pour apporter une réponse commune à la crise humanitaire en Méditerranée. Il apportera son soutien à un projet en cours du PNUD, appelé Projet d’appui aux communautés d’accueil du Liban, qui a également été appuyé par les gouvernements de l’Italie, du Japon, de l’Allemagne, des Pays-Bas, de la Norvège, du Royaume-Uni et des États-Unis, Avec le Ministère des affaires sociales du Liban.

Les premières activités seront centrées sur l’Union des municipalités d’Al Fayhaa (nord du Liban), l’une des régions accueillant un grand nombre de réfugiés. Elles viseront à résoudre certains des principaux défis des municipalités concernant la fourniture de services tels que la gestion des déchets et le recyclage.
La contribution financière de la Catalogne pour ce projet s’élève à 730 000 €, répartie entre 2016 et 2017. Outre l’aide économique, l’accord peut mettre en place une assistance technique dans des secteurs où la Catalogne possède une forte expertise comme l’approvisionnement et la gestion de l’eau et les soins de santé primaires. Le projet favorisera également le transfert de connaissances et de compétences ainsi que l’échange d’expériences entre les acteurs catalans, libanais et internationaux impliqués dans le projet.

Cet accord est largement considéré comme le premier cas où cinq des principales administrations publiques catalanes agissent conjointement et de manière coordonnée dans le secteur de la coopération internationale. Il suit la demande claire des citoyens catalans pour que leurs représentants agissent en réponse à la crise humanitaire dans la région méditerranéenne.

Pour en savoir plus : La Catalogne renforce sa coopération au développement au Liban (en anglais)