Page 1 Created with Sketch. Identifiant

McAvan: « Nous sous-estimons souvent l’importance des gouvernements locaux dans le développement économique »

26 janvier 2018

« Les gouvernements locaux sont proches des gens. Ils peuvent apporter de réels changements à moindre coût et rapidement », a déclaré la présidente de la commission parlementaire DEVE, Linda McAvan, mercredi (24 janvier) après-midi, lors d’un débat sur les résultats du 5e sommet Union africaine-Union européenne.

Mme McAvan était en effet parmi les orateurs du tout premier Forum des gouvernements locaux Afrique-Europe organisé par PLATFORMA, le CCRE et CGLU-Afrique à Abidjan, Côte d’Ivoire, le 27 novembre 2017, deux jours avant le 5e Sommet Union africaine-Union européenne .

Elle a dit: « quand nous étions [à Abidjan], il y avait aussi une réunion spéciale des gouvernements locaux. Je pense que nous sous-estimons souvent l’importance des gouvernements locaux dans le développement économique (…) mais les gouvernements locaux sont proches des gens. Ils peuvent permettre de vrais changements à pour un coût modéré et rapidement. »

 

A cette occasion, Mme McAvan avait déclaré : « Nous devons avoir des gouvernements locaux comme de véritables partenaires dans le partenariat UA-UE », soulignant les travaux du Parlement européen sur la révision du consensus européen sur le développement, le mandat de négociation sur l’avenir du partenariat UE-ACP et les discussions autour de la stratégie UA-UE.

Après une journée complète de tables rondes et de débats, les dirigeants des gouvernements locaux et régionaux avait adopté une déclaration commune appelant à inclure systématiquement les gouvernements locaux et régionaux et leurs organisations représentatives dans le dialogue sur le partenariat politique UA-UE. Malheureusement, malgré tous les messages de soutien reçus, le sommet UA-UE n’a pas réussi à ouvrir la porte aux gouvernements locaux, à la société civile et à la jeunesse. Un commentaire partagé mercredi par Koen Vervaeke, directeur général pour l’Afrique du Service européen pour l’action extérieure (SEAE), lors de la réunion DEVE. Il a annoncé que les gouvernements locaux seront mis à l’ordre du jour du week-end annuel de gouvernance de la fondation Mo Ibrahim. « Nous devons accorder beaucoup plus d’attention aux gouvernements locaux parce qu’ils sont plus proches des gens ! », a-t-il dit.