Page 1 Created with Sketch. Identifiant

1 300 participants venus de 38 pays aux « Rencontres de l’internationalisation des collectivités territoriales 2017 » de Cités Unies France

24 novembre 2017

Les « Rencontres de l’internationalisation des collectivités territoriales », organisées les 9 et 10 octobre 2017, au Pavillon d’Armenonville à Paris, ont été un beau succès. Durant ces deux jours d’échange et de dialogue, Cités Unies France a accueilli plus de 1300 participants venant de 38 pays !

Ces Rencontres ont confirmé leur statut d’événement phare dans le calendrier des acteurs de la coopération décentralisée aussi bien en France qu’à l’international. Cet évènement est une
occasion unique de réfléchir sur les actions couvrant un large éventail de thématiques liées à l’action internationale des collectivités territoriales (AICT). Les thèmes d’actualité suivants ont été abordés : gestion des crises et accueil des réfugiés, mise en œuvre des Objectifs de développement durable (ODD), attractivité des territoires… lors de 10 conférences thématiques, 20 réunions de groupes-pays, plusieurs ateliers et side events.

Cette année encore, Cités Unies France a permis à toutes les collectivités françaises et étrangères – villes, départements, régions, petites communes et grandes métropoles – de se rassembler, d’envisager de nouvelles perspectives d’échanges et de créer des liens et opportunités de coopération.

Lors de la séance plénière des Rencontres, l’équipe de Cités Unies France a accueillie Rémy Rioux, Directeur général de l’Agence française de développement, Roland Ries, Maire de Strasbourg et Président de Cités Unies France, Louis Giscard d’Estaing, Maire de Chamalières et membre du Comité directeur de l’AMF, Mpho Parks Tau, Président de CGLU et de l’Association sud-africaine des gouvernements locaux (SALGA) et Frédéric Vallier, Secrétaire général du Conseil des Communes et Régions d’Europe (CCRE). Elle avait pour thème : « Quels enjeux pour les réseaux ? Quels outils développer pour une AICT en pleine mutation ? »

La session a donné l’occasion d’appeler les collectivités et les acteurs du développement à mieux partager leurs diverses expériences. Roland Ries a rappelé que la réalisation des ODD dépend des actions quotidiennes des villes et doit également se traduire dans l’action internationale des collectivités territoriales. Parks Tau, a rappelé que les réseaux de gouvernement locaux et régionaux font des efforts pour diffuser les ODD et pour mobiliser leurs membres, les faire interagir et coopérer au niveau global. Il a appelé à renforcer les moyens des gouvernements locaux et régionaux, et qu’ils soient reconnus comme des partenaires à part entière dans la  réalisation de l’agenda 2030, au niveau local. En guise de vœux, Geneviève Sevrin , la nouvelle Directrice générale de CUF, a souhaité que la prochaine Session plénière ait un visage plus féminin.

« Le nouveau partenariat Afrique-UE : quelle place pour les collectivités territoriales? »

La session organisée par PLATFORMA a été l’occasion de revenir sur le chemin parcouru pour les collectivités territoriales en Afrique et dans les relations avec l’UE. Jean-Marie Tetart Président de la Commission coopération internationale du département des Yvelines voit dans l’organisation du 1er Forum Afrique-Europe des gouvernements locaux et régionaux la reconnaissance par l’Union européenne et l’Union africaine que les collectivités sont au cœur de leurs relations et du développement des régions.

Pour Boubacar Bah, Président de l’Association des municipalités du Mali, l’enjeu pour les associations de pouvoir local en Afrique sera de concrétiser cette reconnaissance et obtenir des État la signature de la Chartre sur l’autonomie locale et la réalisation d’environnements propice à la réalisation du potentiel des collectivités dans l’Agenda 2063 de l’Union africaine et pour les agendas 2030.

Téléchargez les photos sur le site de Cités Unies France.