Page 1 Created with Sketch. Identifiant

Que s’est-il passé au Congrès de l’AIMF à Phnom Penh ?

9 janvier 2020

Plus de 400 élus locaux, experts et partenaires se sont retrouvés à Phnom Penh (Cambodge), du 2 au 5 décembre 2019, pour le Congrès de l’Association Internationale des Maires Francophones (AIMF), qui célébrait son 40e anniversaire. En cette année de souvenir de la libération de Phnom Penh, la résilience des villes était au cœur des échanges. PLATFORMA y était pour représenter les autres acteurs européens de la coopération décentralisée.

A l’occasion de cette rencontre, les Maires ont adopté une Résolution relative à la situation d’Adama Sangaré, Maire du District de Bamako, une Résolution pour un appui renforcé aux populations réfugiées, et une Résolution sur l’action des Maires en matière de biodiversité. Ils ont retenu un appui à 14 projets de villes, qui amélioreront les conditions de vie de plus de 3 millions de personnes. Enfin, ils ont souhaité s’engager comme membre fondateur de l’Observatoire international des Maires en danger en cours de création.

#Climat et #Résilience au cœur des échanges

Comment une ville peut-elle se reconstruire et retrouver sa force vitale après les épreuves les plus difficiles ? Comment prévenir et se préparer à ces situations ? Le colloque organisé le 3 décembre a traité ces questions en s’appuyant notamment sur l’expérience de Phnom Penh.
Point central de cette résilience, les questions climatiques ont bien sûr été au cœur des débats. Les villes ont réaffirmé leur engagement ferme pour une action locale, à travers une Résolution relative à l’action des Maires en matière de biodiversité. Par ailleurs, le Prix AIMF de la Femme Francophone a été décerné cette année à deux citoyennes dont la mobilisation pour l’environnement est particulièrement remarquable : la Nigérienne Maïmou Wali, Présidente de l’ONG Cercle.DEV, et la Canadienne Andréanne Laurein, PDG de l’Epicerie LOCO.

Gouvernance de la #Data : adoption d’une feuille de route

Autre enjeu majeur des villes pour demain : la gestion, la protection et la valorisation des données urbaines, dont la production est exponentielle. Pour renforcer leur coopération sur la gouvernance de ces data, les Maires francophones ont adopté une Feuille de route qui constituera la base d’un programme d’action mis en œuvre à partir de 2020 avec l’appui de l’Union européenne.

Résolutions et engagements

Alors qu’un Observatoire international des Maires en danger est en cours de constitution à l’initiative de réseaux d’avocats et d’ONG, l’Assemblée générale réunie le 4 décembre a validé la proposition du Bureau d’associer l’AIMF à cette future association. Partout dans le monde, les Maires, de plus en plus, subissent les risques liés à l’exercice de leurs fonctions, qu’ils paient parfois de leur vie. Cet observatoire se donnera tout d’abord pour mission d’établir un état des lieux de la situation et d’établir un référentiel juridique.

L’Assemblée générale a également adopté trois résolutions : une Résolution relative à la situation d’Adama Sangaré, Maire du District de Bamako, une Résolution pour un appui renforcé aux populations réfugiées, et une Résolution sur l’action des Maires en matière de biodiversité.

Appui au développement local : 14 projets, 3 millions de bénéficiaires

Le Bureau de l’association réuni le 3 décembre a examiné le programme d’appui aux villes pour la réalisation de projets de développement urbain et accordé de près d’1.5 million d’euros de subventions pour 14 projets qui permettront d’améliorer l’accès à la culture et à l’éducation, à l’eau et à l’assainissement, aux services de santé, mais aussi de dynamiser l’entrepreneuriat. Ces subventions de l’AIMF permettront de constituer des partenariats financiers d’un montant supérieur à 9 millions d’euros. Au Cambodge, cet appui concernera la structuration d’une filière de gestion des boues de vidange à Siem Reap, et les Maires se sont rendus dans cette ville dans le cadre du suivi de cette opération.

Réunions de suivi des coopérations

Par ailleurs, le Congrès a été l’occasion, pour les groupes de travail et réseaux liés à l’AIMF, de se réunir : la seconde Conférence des Maires d’Asie du Sud-Est a été organisée le 2 décembre ; suivie par la réunion de la Commission Villes innovantes de l’AIMF, présidée par Nantes, et par celle de la Commission Vivre-Ensemble présidée par Montréal.

Les réseaux Fast Track Cities, initiative d’ONUSida regroupant des villes autour de la lutte contre le Sida, et Zéro Palu !, ont également organisé des sessions d’information à l’attention des Maires francophones.

Par ailleurs, pour approfondir la coopération de terrain engagée avec Phnom Penh, les études préalables sur l’assainissement de la ville, réalisées en partenariat avec l’AIMF, ont été restituées. Un tour de table financier a été ouvert sur cette base, en présence des partenaires et bailleurs internationaux du secteur de l’assainissement (Banque Mondiale, AFD, Jica, Fondation B&M Gates…), pour une mise en œuvre opérationnelle à partir de 2020.

Pour plus d’informations, consultez le site Internet de l’AIMF.