Page 1 Created with Sketch. Identifiant

Von der Leyen est-elle « local-compatible » ?

17 juillet 2019

Le temps des rumeurs et des spéculations est terminé. La Commission européenne a une nouvelle présidente : Ursula von der Leyen, la première femme de l’histoire à occuper ce poste.

Réagissant à son élection, le président du CCRE et de la région Emilie-Romagne, Stefano Bonaccini, a déclaré : « Fait peu connu du grand public, c’est une ancienne conseillère municipale et parlementaire régionale qui a été élue présidente de la Commission européenne : félicitations à la présidente Ursula von der Leyen ! Nous nous réjouissons à la perspective de travailler ensemble. Et nous espérons que son expérience locale et régionale insuffle une nouvelle dynamique au sein de la Commission autour des préoccupations qui touchent les collectivités territoriales. »

Pour une Europe proche des territoires et des citoyens

Lors de son allocution, Ursula von der Leyen a exprimé son souhait « d’en faire davantage » concernant les fonds de cohésion, et s’est prononcée en faveur de la subsidiarité. Elle a également indiqué vouloir impliquer les collectivités territoriales dans un Pacte européen pour le climat. Des propositions de bonne augure pour rapprocher l’Union européenne des territoires.

S’exprimant sur le sujet, le président Stefano Bonaccini a indiqué : « Avec la Commission Juncker, le rôle des villes, communes et régions a été pris en compte à travers diverses initiatives telles que l’Agenda urbain ou le Groupe de travail sur la subsidiarité. Nous comptons sur la présidente von der Leyen pour renforcer le lien avec les collectivités territoriales, en s’inspirant pleinement d’une approche fondée sur le partenariat, que ce soit dans le cadre de la future politique de cohésion ou de la mise en œuvre des Objectifs de développement durable sur le plan local. »

De son côté, le secrétaire général du CCRE, Frédéric Vallier, a déclaré : « Nous devons nous rendre compte que l’Europe ne doit pas, et ne peut pas, se limiter à un partenariat entre gouvernements centraux. L’UE est une union des peuples avant tout. En ce sens, la proposition de Mme von der Leyen de lancer, dès 2020, une Convention sur le futur de l’Europe qui impliquera les citoyens constitue un pas dans la bonne direction. » A noter également : la présidente-désignée promet la parité intégrale dans son futur collège des commissaires. Un changement historique qui s’inscrit dans la lignée de la campagne #Power2Her du CCRE, appelant à davantage de femmes en politique.

De conseillère communale à présidente de la Commission

Le saviez-vous ? C’est à Sehnde, une commune située en Basse-Saxe, dans la Région de Hanovre, qu’Ursula von der Leyen a fait ses débuts en politique. En 2001, elle y a été élue conseillère communale, une fonction qu’elle conservera jusqu’en 2004. Elle occupera également le poste de membre de l’assemblée régionale de Hanovre, où elle siègera en tant que présidente de la commission santé et hôpitaux.

En tant qu’ancienne élue locale, nous comptons sur elle pour piloter une Commission qui soit à l’écoute des préoccupations des gouvernements locaux et régionaux. Le bilan c’est dans 5 ans.