Page 1 Created with Sketch. Identifiant

Les villes et régions défendent leur rôle central au Global PFD

14 mars 2019

PLATFORMA défend le rôle des gouvernements locaux et régionaux, aux côtés de CGLU, VVSG, CLGF, CALM, le gouvernement basque et d’autres associations de villes et régions, à la 7e réunion mondiale du Forum politique pour le développement (PFD), qui a lieu du 13 au 15 mars à Bruxelles.

Plus de 90 représentants d’organisations de la société civile (OSC), d’autorités locales (AL), d’associations professionnelles et commerciales, d’États membres de l’UE et d’institutions de l’UE se réunissent pour débattre des politiques de développement de l’UE qui posent les plus grands défis.

Lors de cette édition, l’état d’avancement de la mise en œuvre des Objectifs de développement durable (ODD) et de l’Agenda 2030 aux niveaux mondial et régional, est le point central de l’agenda. Les participants se sont penché notamment sur le rôle que jouent les partenariats dans ce domaine.

.@UCLG_Saiz @uclg_org @Platforma4Dev what do we ask together #CSOs #localgov to the EU? What should we do to draw added value in being together in #PFDGlobal? Let’s focus on SDG11, SDG13 & SDG16 #2030Agenda pic.twitter.com/hvA8jDyVuZ

Les participants ont discuté également du cadre financier pluriannuel (CFP) et du nouvel instrument de voisinage, de développement et de coopération internationale (NDICI).

Marlène Siméon, directrice de PLATFORMA, a formulé six recommandations à la Commission européenne:

  • Définir clairement les règles relatives à la collaboration avec les gouvernements locaux. Une étape pourrait être l’élaboration de feuilles de route par pays de l’UE en vue d’une collaboration avec les gouvernements locaux et régionaux
  • Inclure la décentralisation en tant que secteur transversal et obligatoire pour les programmes indicatifs nationaux et régionaux
  • Concevoir un programme thématique pour aider les GLR et leurs associations nationales à s’engager, afin qu’ils puissent effectivement participer au dialogue politique, et développer des projets et actions concrets également via la coopération décentralisée
  • Reconnaître et soutenir explicitement le rôle des GLR dans la localisation des 17 Objectifs de développement durable
  • Soutenir les gouvernements locaux de toutes tailles en approfondissant l’approche territoriale renforcer l’approche de partenariat dans la politique de développement de l’UE

 

Sur le dernier point, elle a ajouté: « La coordination entre les organisations de la société civile, les gouvernements locaux et les institutions de l’UE, tant à Bruxelles qu’au niveau des pays, est essentielle pour garantir la réalisation de la politique de développement de l’UE et des ODD. »

Un autre panel était consacré à l’ambition environnementale et climatique de l’Agenda 2030 : la question centrale était de savoir comment la coopération de l’UE et les partenariats multipartites peuvent contribuer à la réalisation de cette ambition.

Jetez un oeil aux photos de l’événement.

Suivez sur Twitter.

Consultez cette page pour plus d’informations.