Page 1 Created with Sketch. Identifiant

Les ODD au centre de la future politique de développement en Catalogne

6 avril 2018

La Catalogne veut profiter de l’Agenda 2030 pour renouveler sa contribution au développement mondial grâce à une planification politique participative, innovante et ambitieuse.

La planification a été un des grands principes de la coopération au développement catalane depuis la création de cette politique publique en 2001 avec la formulation de quatre plans directeurs quadriennaux s’étendant de 2003 à 2018. Les plans directeurs de coopération au développement spécifient les objectifs géographiques et sectoriels, les moyens de mise en œuvre et les perspectives financières pour le cycle de 4 ans. Ils intègrent également des innovations internationales et des enseignements tirés de l’efficacité de la fourniture de l’aide publique au développement (APD) en Catalogne.

Cependant, non seulement le monde de l’APD a subi de profonds changements au cours des dernières années, mais la fonction de planification elle-même doit être reconsidérée face au changement continu et à l’incertitude dans les environnements internationaux et nationaux. Cette évolution est clairement visible dans l’Agenda 2030 et ses Objectifs de développement durable (ODD), adoptés par les Nations Unies en 2015. Avec ses 17 objectifs relatifs à cinq domaines stratégiques (personnes, planète, prospérité, paix et partenariats), le nouvel Agenda établit une nouvelle référence pour les efforts de développement au niveau mondial. Il combine l’universalité (un programme pour le Nord et le Sud), l’inclusivité (l’implication de tous les acteurs), le leadership politique national et la responsabilité internationale.

De toute évidence, atteindre les résultats de l’Agenda d’ici à 2030 va bien au-delà du pouvoir des politiques de coopération au développement et du financement de l’APD, mais cela ne signifie pas que cette politique devrait y jouer un rôle mineur. Si les ODD constituent en effet un cadre pour les actions nationales et le suivi international, ses progrès dépendent également d’un large engagement multi-acteurs au niveau national, ainsi que d’échanges productifs et de coopération à l’étranger. L’Agenda 2030 fournit des indications sur les types de coopération internationale et les moyens de mise en œuvre les plus appropriés à ses objectifs ambitieux.

Plus précisément, l’Agenda 2030 contient des dispositions et des recommandations sur les allocations conventionnelles d’APD : il maintient l’objectif de 0,7 milliard d’APD, dont un tiers devrait aller aux pays les moins avancés (PMA). Mais l’accent a également été mis sur d’autres questions clés comme la cohérence des politiques pour le développement, la mobilisation de financements supplémentaires (publics, privés, mixtes) axés sur les ODD, l’acquisition et le traitement des données de développement, le renforcement des capacités techniques ou la promotion de partenariats innovants. Ce sont autant d’aspects sur lesquels la coopération décentralisée ouvre déjà la voie, et qui pourraient jouer un rôle plus important à l’avenir.

Pour toutes ces raisons, la Catalogne considère que le nouvel Agenda fournit un cadre très adéquat pour une nouvelle réflexion sur sa contribution au développement mondial. Ce cadre sera utilisé à la fois pour la création d’une Vision 2030, à travers une cartographie complète des actions locales et des acteurs clés pour la réalisation des ODD, plus un cycle de planification plus court (2019-2022) fixant le budget, les priorités sectorielles et géographiques et les moyens de mise en œuvre pour les 4 prochaines années. Les ODD devraient ainsi devenir un cadre productif pour la planification et l’action, permettant l’engagement des acteurs et des partenaires de la coopération au développement catalane, son alignement sur les objectifs mondiaux et la communication des résultats au niveau mondial.